Hubert Robert et l’art des jardins

"Hubert Robert et l’art des jardins" par Sarah Catala

Reçu "peintre d'architecture" à l'Académie royale en 1766, salué par Diderot et nommé "dessinateur des Jardins du roi", Hubert Robert est célèbre pour ses  nombreuses vues de ruines et ses paysages. Aristocrates et financiers s'émerveillent, le copient, s'arrachent les travaux de ce "Robert des ruines", où transparaît tout l'esprit du jardin anglais et du "pittoresque" tant à la mode. Bientôt, on le sollicite pour imaginer des aménagements de paysages, autrement dit pour contribuer à la réalisation de jardins à Versailles, à Rambouillet, à Méréville ou à La Roche-Guyon, domaine de la famille La Rochefoucauld et lieu d'innovation botanique depuis le début du XVIIIe siècle. Il exerce là son immense pouvoir de création que l’exposition "Hubert Robert et la fabrique des jardins", au château de La Roche-Guyon en 2017, dont Sarah Catala était la conseillère scientifique, fut la première à mettre en évidence dans une dimension peu connue de son oeuvre.


Sarah Catala est historienne de l’art. Elle a été lauréate de la bourse Andrew W. Mellon au Metropolitan Museum de New York en 2016 et du Centre allemand d’histoire de l’art en 2017. Elle a publié Les Hubert Robert de Besançon en 2013 et contribué au catalogue de l’exposition Hubert Robert, 1733-1808 ; un peintre visionnaire au musée du Louvre en 2016.

 

2019031 sarah catala

Faculté de Droit 110 - 114 La Canebière, 13001 Marseille France